Film Wiki
Advertisement

Aki Kaurismäki , réalisateur finlandais né en 1957

Biographie[]

Aki Kaurismäki nait à Orimattila et passe sa jeunesse dans différentes communes comme Toijala ou Kouvola où il est membre actif des ciné clubs.

Aki Kaurismäki prépare son baccalauréat au lycée de Kankaanpää et l'obtient en 1973. Ensuite, il étudie le jounalisme pendant trois ans à l'université de Tampere.

Pendant sa période à Tampere, Aki Kaurismäki s'investit beaucoup dans le cinéma.Il est membre du ciné club Monroe, il participe à l'organisation du Festival du film de Tampere, il est critique de films et autres sujets culturels pour la revue Aviisi des étudiants de Tampere.

Il est recalé à l'entrée de l'école de cinéma (où on le juge trop cynique) et apprend donc sur le tas. Pour gagner sa vie, il exerce une grande variété de métiers (facteur, ouvrier du bâtiment, etc.), le reste du temps il voit une grande quantité de films dans les circuits Art et Essai et commerciaux ; et lit beaucoup.

Le début de sa carrière cinématographique est marqué par une étroite collaboration avec son frère Mika : il joue dans ses films, en écrit les scénarios et co-réalise certains. Son premier long métrage est une adaptation remarquée d'un roman de Dostoïevski : Crime et Châtiment (1983). Il enchaîne ensuite avec un film tout à fait différent, Calamari Union (1985), afin de ne pas se sentir obligé de faire mieux que le précédent. Kaurismäki dit admirer l'œuvre de Teuvo Tulio, son « maître » dans le domaine du cinéma. Amoureux de la Nouvelle Vague, il donne le nom de Villealpha à sa maison de production, en hommage au film Alphaville de Jean-Luc Godard.

Ses films commencent à attirer l'attention dans les festivals, notamment le loufoque et musical Leningrad Cowboys Go America (1989)

Kaurismaki obtient une large reconnaissance internationale avec La Fille aux allumettes (1990), troisième volet de sa Trilogie du prolétariat où jouent ses deux acteurs préférés Matti Pellonpää et Kati Outinen.

Il écrit et réalise Le Havre, un film finno-franco-allemand, sélectionné pour le Festival de Cannes 2011, qui reçoit le Prix Louis-Delluc en 2011.

Aki Kaurismäki a joué un rôle important dans la création, en 1985, du Midnight Sun Film Festival (Festival du film du soleil de minuit) à Sodankylä en Laponie.

Filmographie[]

  • 1981 : Le Syndrome du lac Saimaa (Saimaa-ilmiö), coréalisé avec Mika Kaurismäki (docu.)
  • 1983 : Crime et châtiment (Rikos ja rangaistus)
  • 1985 : Calamari Union
  • 1986 : Ombres au paradis (Varjoja paratiisissa) [trilogie du prolétariat]
  • 1987 : Hamlet Goes Business (Hamlet liikemaailmassa)
  • 1988 : Ariel [trilogie du prolétariat]
  • 1989 : Les Mains sales (Likaiset kädet), (TV)
  • 1989 : Leningrad Cowboys Go America
  • 1990 : La Fille aux allumettes, La Fille aux allumettes (Tulitikkutehtaan tyttö) [trilogie du prolétariat]
  • 1990 : J'ai engagé un tueur
  • 1992 : La Vie de bohème (Boheemielämää)
  • 1994 : Tiens ton foulard, Tatiana (Pidä huivista kiinni, Tatjana)
  • 1994 : Les Leningrad Cowboys rencontrent Moïse (Leningrad Cowboys Meet Moses)
  • 1994 : Total Balalaika Show (docu.)
  • 1996 : Au loin s'en vont les nuages (Kauas pilvet karkaavat) [trilogie « Finlande »]
  • 1999 : Juha
  • 2002 : L'Homme sans passé (Mies vailla menneisyyttä) [trilogie « Finlande »]
  • 2006 : Les Lumières du faubourg (Laitakaupungin valot) [trilogie « Finlande »]
  • 2011 : Le Havre, Le Havre
  • 2017 : L'Autre Côté de l'espoir (Toivon tuolla puolen)
Advertisement