Film Wiki
Advertisement

 

André Dussollier

André Dussollier à Saint-Malo en avril 2007.

Naissance 17 2 1946
Annecy, France
Nationalité France Française
Profession acteur

André Dussollier est un acteur français né le 17 février 1946 à Annecy (France).

Biographie[]

Né à Annecy, il passe toute son enfance à Cruseilles (ville située entre Annecy et Genève), André Dussollier ressent très vite le gout de la comédie. En effet, à 10 ans, il monte sur scène lors d'une représentation scolaire de L'enfant de la rivière. Mais après son bac, son père le pousse à suivre des études universitaires. Il entame donc des études de lettres modernes à Grenoble où il obtient deux licences et une maitrise. Cependant sa passion pour la comédie ne l'ayant pas abandonné, il décide de monter à Paris afin d'y devenir acteur.

Il arrive à Paris à l'âge de 23 ans, où il suit les cours d'art dramatique de Jean Périmony, qui le préparent à entrer au Conservatoire. Il y est admis et en ressort avec un premier prix. Les portes de la Comédie-Française lui sont alors grandes ouvertes, et il en devient pensionnaire à partir de 1972. Cette même année, il obtient le premier prix de comédie avec Francis Perrin. Francois Truffaut, l'ayant remarqué au théâtre pour sa prestation dans Léonce et Lena de Büchner aux côtés de Jacques Spiesser, lui offre son premier grand rôle au cinéma dans Une belle fille comme moi.

Depuis il alterne films populaires et films d'auteurs, notamment avec Alain Resnais.

Grand amateur de radio, André Dussollier ne se contente pas de l'écouter : il en fait beaucoup. Pour l'Atelier de Création du Grand Ouest de Radio France, il interprète en 1991 le rôle de Prisca dans la dramatique de André Targe Lettres d'Aymonville[1], aux côtés de Cécile Backès et de Paul Leperson.

Il remporte le César du meilleur acteur en 1998 pour son rôle dans On connaît la chanson d'Alain Resnais, le César du meilleur acteur dans un second rôle dans Un cœur en hiver de Claude Sautet en 1993 ainsi qu'en 2002 pour son interprétation dans La chambre des officiers de François Dupeyron. Il reçoit notamment le 7 d'or du meilleur acteur pour Music Hall de Marcel Bluwal en 1985.

Il prête également sa voix à la lecture de quelques textes d'A la recherche du temps perdu, de Marcel Proust.

Filmographie[]

Années 1970[]

Années 1980[]

Années 1990[]

Années 2000[]

Théâtre[]

  • 1972 : La Grande Muraille de Max Frish, mise en scène Jean-Pierre Miquel, Théâtre de l'Odéon
  • 1973 : Les Fourberies de Scapin de Molière, mise en scène Jacques Échantillon, Comédie-Française, Festival de Bellac
  • 1973 : Le Bourgeois gentilhomme de Molière, mise en scène Jean-Louis Barrault, Comédie-Française
  • 1973 : La Critique de l'école des femmes, mise en scène Jean-Laurent Cochet, Comédie-Française
  • 1974 : Par-dessus bord de Michel Vinaver, mise en scène Roger Planchon, Théâtre national populaire
  • 1976 : Le Bain de vapeur de Roland Dubillard, mise en scène Roland Dubillard et Philippe Chérisey, Théâtre de l'Atelier
  • 1978 : Trois Lits pour huit d'Alan Ayckbourn, mise en scène Pierre Mondy, Théâtre Montparnasse Théâtre de la Madeleine
  • 1979 : La Fraicheur de l'aube d'Herb Gardner, mise en scène Raymond Rouleau, Théâtre de l'Athénée
  • 1980 : L'Aide mémoire de Jean-Claude Carrière, mise en scène Yves Bureau, Théâtre Saint-Georges
  • 1981 : Faisons un rêve de Sacha Guitry, mise en scène Jacques Sereys, Théâtre de l'Athénée
  • 1982 : Trahisons d'Harold Pinter, mise en scène Raymond Gérôme, Théâtre Montparnasse
  • 1985 : Love de Murray Schisgal, mise en scène Michel Fagadau, Théâtre de la Gaîté-Montparnasse
  • 1988 : La Mouette d'Anton Tchekov, mise en scène Andrei Konchalovsky, avec Juliette Binoche, Théâtre de l'Odéon
  • 1989 : Les Caprices de Marianne d'Alfred de Musset, mise en scène Bernard Murat, Théâtre Montparnasse
  • 1989 : Le Chemin solitaire d'Arthur Schnitzler, mise en scène Luc Bondy, Théâtre du Rond-Point Paris
  • 1995 : Scènes de la vie conjugale d'Ingmar Bergman, mise en scène Rita Russek et Stephan Meldegg, Théâtre de la Madeleine
  • 2001-2003 : Monstres sacrés, sacrés montres, spectacle conçu et interprété par André Dussolier, avec les textes de Charles Baudelaire, Sacha Guitry, Victor Hugo, Molière, Jacques Prévert
  • 2006 : Les Athlètes dans leur tête, one-man-show sur un texte de Paul Fournel, mis en scène par André Dussollier. Il exprime les joies, les angoisses et les attentes d'une dizaine de sportifs qui se sont battus toute leur vie pour une seule minute de gloire sur la plus haute marche du podium.

Récompenses et nominations[]

  • Molières
    • 1996 : nomination pour le Molière du comédien pour Scènes de la vie conjugales
    • 2002 : nomination pour le Molière du comédien pour Monstres sacrés, sacrés monstres
    • 2003 : nomination pour le Molière du comédien pour Monstres sacrés, sacrés monstres
  • 1986 : 7 d'or du meilleur comédien pour Music Hall


Notes et références[]

Liens externes[]

Modèle:César Meilleur Acteur Modèle:César du meilleur acteur dans un second rôle

fi:André Dussollier sv:André Dussollier

Advertisement