Film Wiki
Advertisement

Cet Amour-là est un film français sorti en 2001, réalisé par Josée Dayan et inspiré de la relation entre Marguerite Duras et Yann Andréa.

Synopsis[]

Yann Andréa, étudiant fragile et timide, éprouve une admiration sans limite pour les écrits de l'écrivain Marguerite Duras. Après avoir entretenu avec elle une correspondance suivie pendant cinq ans, il se décide en juillet 1980 à lui rendre visite à Trouville, où elle mène une existence recluse.

Là, Yann tombe sous le charme de cette vieille femme capricieuse et tyrannique, qui boit plus que de raison pour noyer ses angoisses. Très vite, il devient son secrétaire, puis son amant. Se développe alors entre eux une étrange relation faite d'amour et de haine, de vénération et de mépris. A la fin de l'été, Marguerite se montre si odieuse envers Yann que celui-ci la frappe avant de disparaître.

Critique[]

Sorti en 1999, le livre de Yann Andréa Cet amour-là était une confession impudique à la limite de l’obscène qui relatait son histoire d’amour avec Marguerite Duras. La maladie, l’alcool, la dépendance amoureuse (le fameux ni avec toi, ni sans toi...je t’aime, je ne t’aime plus...va-t-en, reviens...), des détails terribles sur la fin de vie de l’écrivain.

Dayan et ses scénaristes ont pris le parti de la sobriété. Refusant les clichés habituels sur le couple qui se détruit par l’alcool et la création qui ne peut voir le jour que grâce à lui, Dayan éclate son récit en scènes courtes pour mieux égarer le spectateur dans le repérage temporel. Enfermant ces deux personnages dans un huis-clos infernal et glacial, Dayan ne les fait pas vieillir malgré les 16 années qu’ils passent, plus ou moins ensemble.

Josée Dayan leur crée un espace spacio-temporel qui n’appartient qu’à eux et dans lequel ils s’entre-déchirent sans se soucier du temps. Cette intimité, que Dayan a finalement assez bien reconstitué, finit par mettre le spectateur mal à l’aise, se demandant s’il n’est pas de trop dans cette histoire intime.

Mais à vouloir à tout prix faire un film sobre, Cet amour-là devient en partie froid et désincarné, tellement loin de nous qu’il a du mal à nous toucher. Heureusement que Jeanne Moreau est magnifique. Elle ne joue pas Marguerite Duras, elle est Marguerite Duras et elle accomplit cette performance par son seul jeu, sans exploiter les ressources du maquillage. Elle n’a pas sorti la grosse artillerie du mimétisme résurrectionnel. Tout juste une paire de lunettes rectangulaires, et un tic de main, posée en bâillon devant la bouche. Les deux femmes se sont connues et se ressemblent. Dévorée par une mémoire qui ne veut pas flancher, l’actrice semble aussi chanter sa propre histoire.

De la confession de Yann Andréa, suicidaire et imperméable au monde, la réalisatrice a su tirer un filmsimple et tumultueux, ouvert sur le monde. Une valse, douce, langoureuse et sépulcrale, interprétée par deux danseurs d’exception. Languide et opaque, comme le Tadzio de Mort à Venise (Luchino Visconti, 1971), Aymeric Demarigny émeut à chaque instant. Jeanne Moreau sème un trouble infini, tant son identification à l’écrivain semble aller de soi.

Distribution[]

  • Jeanne Moreau : Marguerite Duras
  • Aymeric Demarigny : Yann Andréa
  • Christiane Rorato : La femme en blouse
  • Sophie Millery : L'infirmière de nuit
  • Justine Lévy : L'employée de l'hôpital
  • Stanislas Sauphanor : Le serveur du buffet
  • Didier Lesour : Le serveur du café
  • Tanya Lopert : La femme de l'ambassadeur

Fiche technique[]

  • Titre : Cet Amour-là
  • Réalisation : Josée Dayan
  • Scénario : Josée Dayan
  • Scénario : Yann Andréa
  • Scénario : Maren Sell
  • Scénario : Gilles Taurand
  • Photographie : Caroline Champetier
  • Musique originale: Angelo Badalamenti
  • Durée : 100 minutes
  • Dates de sortie: 8 septembre 2001 (Festival de Venise) ; 16 janvier 2002 (France)


Retrouvez tous les détails techniques sur la fiche IMDB

Advertisement