FANDOM


Dieu seul me voit (Versailles-Chantiers) est un film français réalisé par Bruno Podalydès, sorti le 3 juin 1998.

SynopsisModifier

La calvitie naissante, Albert doute de son pouvoir de séduction. Il doute aussi de ses propres sentiments comme de la direction à prendre, de l'attitude à adopter, du discours à tenir ... Bref, Albert doute de tout et hésite en permanence.

Son indécision l'emmène sur un chemin chaotique, plein de détours et de situations ubuesques laissant la providence seule décider de son sort.

CritiqueModifier

Dieu seul me voit est le deuxième volet d'une trilogie sur Versailles, dont le premier, Versailles rive-gauche, met en scène le même anti-héros, donnant une soirée, en proie à une panique organisationnelle avant l'arrivée de ses invités.

Comme dans chacun de ses films, Bruno Podalydès glisse des références à Tintin. Dans celui-ci, le héros emmène une amie dans un restaurant syldave et restitue une case du Sceptre d'Ottokar : le serveur au gilet à carreaux écoutant à la porte.

DistributionModifier

Fiche techniqueModifier

RécompensesModifier


Retrouvez tous les détails techniques sur la fiche IMDB


Cette page utilise tout ou partie du contenu de Wikipédia francophone. L'original de l'article est à Dieu_seul_me_voit_%28Versailles-Chantiers%29. La liste des auteurs se trouve dans historique. Le texte de cette page tout comme celui-ci est disponible sous Creative Commons Attribution-Share Alike License 3.0 .
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .