Film Wiki
Advertisement

Hafsia Herzi actrice française née le 25 janvier 1986 à Manosque dans les Alpes-de-Haute-Provence dans une famille de six enfants.

Biographie[]

Elle est née d'un père tunisien, mort quand elle avait un an et demi, et d'une mère algérienne, femme de ménage. C'est la benjamine d'une famille de six enfants (quatre frères et une soeur).

Elle fait ses études à Marseille et obtient le Baccalauréat sciences et technologies de la gestion en 2005.

À 13 ans, l'actrice obtient un petit rôle dans Notes sur le rire, un téléfilm pour France 3 avec Thomas Jouannet . Après quelques rôles de figuration, elle décroche un rôle pour La Graine et le Mulet d'Abdellatif Kechiche, tourné à Sète, qui lui vaut, après sa sortie en 2007, le Prix Marcello-Mastroianni (« jeune acteur ou actrice ») lors de la 64e Mostra de Venise , suivi en 2008 du César du meilleur espoir féminin. Dans la foulée, elle quitte sa famille pour aller vivre seule à Paris.

Elle prend 15 kg pour tenir le rôle . La scène finale de la danse du ventre a nécessité cinq jours de tournage. Contrairement à ce qu'elle a affirmé lors de son audition, elle ne sait pas danser et doit prendre des cours pendant le film.
« C’était dur : pour mon premier film j’étais obligée de prendre du poids, je l’ai fait parce que j’avais quelqu’un en face de moi qui avait 100% confiance en moi. Je devais me changer physiquement et danser. J’avais vraiment peur de cette scène. Je savais que c’était une scène importante et je l’avais tellement travaillée qu’il fallait que j’assure. C’était très dur physiquement mais bizarrement je tenais à chaque fois plus de 45 minutes. Même des professionnels de la danse me le disaient, c’est un truc de fou car une danseuse ça danse une heure maximum. Mais j’étais portée par l’énergie et par le personnage. Après le tournage j’ai dormi une semaine ! »

Hafsia Herzi minimise les talents qu’on lui attribue : « Jusqu’à ma rencontre avec Abdel, je n’avais fait que quelques figurations. Je voyais qu’il avait confiance en moi, mais je m’interrogeais : pourquoi m’a-t-il choisie alors que je ne sais pas jouer, que je n’ai suivi aucun cours ... Avec le recul, même si je suis consciente du travail que j’ai fait, je continue à me dire : pourquoi moi ? » . En larmes alors qu'elle reçoit son prix d'interprétation à Venise, elle déclare : « Un prix important, la reconnaissance de tous les efforts que j'ai faits pour ce film. Le futur ? Je ne sais pas, je suis encore toute chamboulée ». Plus tard elle déclare au sujet des deux années avant de recevoir le prix : « Pendant les auditions, personne ne voulait croire que j'avais tenu un rôle principal dans un long métrage. J'ai même ressenti du mépris. Mais j'ai en moi une rage positive. J'ai appris qu'il fallait se battre pour obtenir ce que l'on veut ».

N'ayant jamais pris le moindre cours pour ce métier, après le film, elle entre à l'université pour suivre des cours de droit et suit parallèlement des cours de théâtre au conservatoire. Elle prend aussi des cours de diction pour atténuer son accent marseillais. Décrochant quelques autres rôles, elle décide de se concentrer exclusivement au cinéma en 2007. Depuis, Hafsia a tourné dans trois productions : Ravages (téléfilm) de Christophe Lamotte, Française de Souad El-Bouhati et L'Aube du monde de l'Irakien Abbas Fahdel.

Pour le choix des scénarios, « (...) j'évite les clichés. Tout ce qui est femmes battues, mariées de force.... Je ne me sens pas concernée par ça et j'ai plutôt envie de montrer une image positive. Dans Française, Sofia vit des choses dures, mais elle étudie, elle en veut. » Cela l'intéresse d'« interpréter des rôles où je pourrais m'appeler indifféremment Juliette ou Charlotte. (...) Parce que je suis avant tout française, d'origine maghrébine, certes, je ne renie absolument pas mes origines, bien au contraire, je suis aussi contente de tourner des rôles de Maghrébines, mais j'aime bien rencontrer des gens qui ont de l'imagination. » Elle est parfois confrontée aux clichés : « Dernièrement, on m'a interrogée sur les banlieues [parisiennes], alors que je suis des quartiers Nord de Marseille. Ça n'a rien à voir. Ou alors, on veut me faire poser dans un style racaille. La dernière, c'est un journaliste qui m'a demandé si j'étais bien "intégrée". Intégrée à quoi ? Je suis française.

En janvier 2008, elle tourne dans le film de Francis Huster, Un homme et son chien, aux côtés de Jean-Paul Belmondo. En septembre 2008, elle termine le 3e long métrage d'Alain Guiraudie, Le Roi de l'évasion, dans lequel elle incarne une adolescente (Curly) dans une comédie déjantée

Filmographie[]

Réalisatrice

  • 2019 : Tu mérites un amour
  • 2021 : Bonne mère

Actrice de cinéma

  • 2007 : La Graine et le Mulet, d'Abdellatif Kechiche
  • 2008 : Française, de Souad El-Bouhati
  • 2009 : Un homme et son chien, de Francis Huster
  • 2009 : L'Aube du monde, d'Abbas Fahdel
  • 2009 : Le Roi de l'évasion, de Alain Guiraudie
  • 2009 : Anonymes, de Raja Amari
  • 2010 : Joseph et la Fille, de Xavier De Choudens
  • 2009 : L'Aube du monde, d'Abbas Fahdel
  • 2011 : Jimmy Rivière, de Teddy Lussi-Modeste : Sonia
  • 2011 : Le Chat du Rabbin, de Joann Sfar et Antoine Delesvaux : Zlabya (voix)
  • 2011 : La Source des femmes de Radu Mihaileanu : Loubna Esmeralda
  • 2011 : Ma compagne de nuit de Isabelle Brocard et Hélène Laurent : Marine
  • 2011 : L'Apollonide (Souvenirs de la maison close) de Bertrand Bonello : Samira
  • 2012 : Héritage de Hiam Abbass : Hajar
  • 2013 : Elle s'en va d'Emmanuelle Bercot : Jeanne
  • 2013 : La Marche de Nabil Ben Yadir : Monia
  • 2013 : Fugues marocaines (Exit Marrakech) de Caroline Link : Karima
  • 2014 : Le Sac de farine de Kadija Leclere : Sarah
  • 2014 : Certifiée halal de Mahmoud Zemmouri : Kenza Boukamache
  • 2014 : War Story (en) de Mark Jackson : Hafsia
  • 2015 : Par accident de Camille Fontaine : Amra
  • 2016 : Sex Doll de Sylvie Verheyde : Malika dite "Virginie"
  • 2017 : Des plans sur la comète de Guilhem Amesland : Inès
  • 2017 : L'Amour des hommes de Mehdi Ben Attia : Amel
  • 2017 : Les Hommes de la nuit d'Abdeslam Kelai : Zahra
  • 2017 : Mektoub, my love: canto uno d'Abdellatif Kechiche : Tata Camélia
  • 2018 : Féminin plurielles de Sébastien Bailly : Hafsia Chouchane
  • 2018 : Fleuve noir d'Erick Zonca : Chérifa
  • 2018 : This Teacher de Mark Jackson :
  • 2019 : Persona non grata de Roschdy Zem : Iris
  • 2019 : Mektoub, my love: intermezzo d'Abdellatif Kechiche : Tata Camélia
  • 2019 : Tu mérites un amour d'elle-même : Lila
  • 2021 : Madame Claude de Sylvie Verheyde : Nadège
  • 2021 : Sœurs de Yamina Benguigui : Farah
  • 2021 : À l'ombre des filles d'Étienne Comar : Jess

Courts métrages

Télévision

  • 2000 : Notes sur le rire, avec Thomas Jouannet
  • 2007 : Ravages, de Christophe Lamotte

Théâtre

  • 2009 : César, Fanny, Marius d'après Marcel Pagnol, adaptation et mise en scène Francis Huster, Théâtre Antoine

Nominations et récompenses

  • Prix Marcello Mastroianni à la Mostra de Venise 2007
  • César du meilleur espoir féminin 2008 pour La Graine et le Mulet
  • Étoiles d'or du cinéma français : révélation féminine 2008 pour La graine et le mulet
  • Prix Lumière du meilleur espoir féminin 2008 pour La graine et le mulet
  • Trophée de la jeune comédienne - Cérémonie des Jeunes talents de l'année 2008
  • Prix d'interprétation féminine au Festival international du film de Dubaï 2008 pour Française
  • Trophée Shooting Stars 2009 au Festival international du film de Berlin


Retrouvez tous les détails de la filmographie de Hafsia Herzi sur sa fiche IMDB

Advertisement