Film Wiki
Advertisement

Ingrid Bergman (née le 29 août 1915 à Stockholm et décédée le 29 août 1982 à Londres) était une actrice suédoise au regard intense, lauréate à deux reprises de l'Oscar de la meilleure actrice et une fois de l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle.


Biographie[]

Sa mère meurt lorsqu'elle a deux ans et son père quand elle en a douze. Des parents la prennent en charge. Elle étudie à la Kungliga Dramatiska Teaterns Elevskola (École d'Art Dramatique du Théâtre Royal) à Stockholm et obtient un petit rôle dans Munkbrogreven (1935) grâce à son naturel. Après une douzaine de films en Suède, David O. Selznick l'engage pour jouer dans le remake de Intermezzo (1939). L’œuvre est un énorme succès et on la qualifie d'"Illustre cadeau de la Suède à Hollywood".

Après avoir tourné quelques films en Suède et être apparue dans trois films américains, Ingrid Bergman rejoint Humphrey Bogart en 1942 dans le film, souvent considéré comme un classique, Casablanca. Deux ans plus tard, elle reçoit sa première nomination pour l'Oscar de la meilleure actrice pour Pour qui Sonne le Glas (For Whom the Bell Tolls) en 1943. Elle gagne la récompense l'année suivante pour Hantise (Gaslight). Ingrid reçoit sa troisième nomination consécutive pour l'Oscar de la meilleure actrice avec le film Les Cloches de Sainte Marie (The Bells of St. Mary's) en 1945. Jeanne d'Arc (Joan of Arc) lui vaut une autre nomination en 1948.

En 1949, Ingrid rencontre le réalisateur Roberto Rossellini. Elle en tombe amoureuse et joue dans son film Stromboli (1950). Elle quitte son mari Petter Lindström et leur fille Pia pour lui, l'épouse puis lui donne trois enfants. L'union fait scandale auprès du public et à Hollywood. On la surnomme "l'apôtre de l'avilissement de Hollywood". L'un des enfants du couple n'est autre que la mannequin et actrice, Isabella Rossellini.

Avec le rôle principal d' Anastasia d'Anatole Litvak (1956) qui en fait l'héritière inconnue de la couronne des Romanovs, massacrés après la révolution russe, Bergman fait son grand retour à Hollywood et remporte l'Oscar de la meilleure actrice pour la seconde fois. Cette récompense avait, contrairement à la première, plus valeur de pardon accordé par le métier à la star pour ses escapades en Italie que de distinction honorifique offerte pour un travail d'interprétation remarquable. Le film est plutôt une parenthèse mineure dans la carrière de l'actrice. Cette dernière, revenue au zénith, alterne plusieurs rôles dans des films américains et européens. Elle obtient son troisième Oscar (le premier en tant qu’actrice dans un second rôle) pour sa performance dans Le Crime de l'Orient-Express (Murder on the Orient Express ) en 1975. Deux ans plus tard, Ingrid interprète le personnage de Charlotte dans Sonate d'automne (Autumn Sonata) d'Ingmar Bergman, pour lequel elle reçoit sa septième nomination aux Oscars. Ce dernier rôle au grand écran est considéré comme l'une de ses meilleures performances.

Elle décède d'un cancer le jour de son anniversaire, en 1982, à Londres. Elle est incinérée en Suède. Une partie de ses cendres sont dispersées dans la mer, l'autre partie est inhumée à Norra begravningsplatsen à Stockholm.

Ingrid Bergman est honorée à titre posthume d'un Emmy Award en tant que meilleure actrice pour le feuilleton télévisé Une Femme Nommée Golda (A Woman Called Golda), relatant la vie du Premier ministre israélien Golda Meir.

Relation avec Rossellini[]

Un jour elle vit Rome, ville ouverte. Elle écrivit à Roberto Rossellini qu’elle aimerait travailler avec lui. Ils se virent, il lui expliqua le film qu’il avait en tête. Elle accepta. Et ce fut Stromboli. Ils se marient le 24 mai 1950 et ont trois enfants, des jumelles qui deviendront actrices et professeur d'université, Isabella Rossellini et Isotta Rossellini puis un fils Roberto Ingmar Rossellini. Cette relation causa un scandale ; Bergman, enceinte au moment de son mariage, fut présentée comme l'apôtre de la dégradation d'Hollywood et contrainte à quitter les États-Unis d'Amérique. Au cours des années suivantes, elle apparut dans quatre autres films de Rossellini dont Voyage en Italie (1954), un film très important, car il est considéré par plusieurs critiques des Cahiers du cinéma comme étant le premier film moderne. Rossellini et Bergman divorceront le 7 novembre 1957.

Anecdotes[]

Bergman parlait couramment le suédois, l'allemand, le français, l'anglais et l'italien.

Elle possède une étoile sur le Hollywood Walk of Fame au 6759 Hollywood Blvd.

Ingrid fut momentanément la belle-mère de Martin Scorsese lorsqu'il épousa sa fille, Isabella Rossellini.

Une variété de roses porte son nom.

Cary Grant, son grand ami, accepta en son nom son Oscar pour Anastasia à la 29e cérémonie annuelle des Oscars.

Pour le premier anniversaire de sa mort, plusieurs de ses amis et parents vinrent l'honorer au Festival du cinéma de Venise. Parmi eux, Gregory Peck, Audrey Hepburn, Charlton Heston, Walter Matthau, Roger Moore, Olivia de Havilland, Claudette Colbert et le Prince Albert de Monaco étaient présents.

Elle fut nommée par l'American Film Institute quatrième meilleure actrice de cinéma.

Son autobiographie, Ma Vie (My Story), fut un best-seller. Elle y révèle sa liaison de deux ans avec le photographe de guerre Robert Capa.

Son troisième mari, Lars Schmidt, et elle, possédaient leur propre île nommée Danholmen, sur la côte suédoise.

Ingrid fut présidente du jury au Festival de Cannes en 1973.

Elle a inspiré Woody Guthrie qui a écrit une chanson en son honneur, après avoir vu le film Stromboli [1]. Celle-ci est restée à l'état de texte, jusqu'à ce que Billy Bragg la mette en musique.

Filmographie[]

Ingrid Bergman dans « Dr Jekyll and Mister Hyde » (1941)

* 1932 : Landskamp de Gunnar Skoglund : Fille attendant en ligne

  • 1935 : Le Comte de Munkbro (Munkbrogreven) de Edvin Adolphson : Elsa Edlund
  • 1935 : Bränningar de Ivar Johansson : Karin Ingman
  • 1935 : La Famille Swedenshielms (Swedenshielms) de Gustaf Molander : Astrid
  • 1935 : La Nuit de la Saint-Jean (Valborgsmassoafton) de Gustaf Edgren : Lena Bergström
  • 1936 : Intermezzo de Gustaf Molander : Anita Hoffman
  • 1936 : Pa Solsidan de Gustaf Molander : Eva Bergh
  • 1937 : Dollar de Gustaf Molander : Julia Balzar
  • 1938 : Les Quatre compagnes (Die vier gosellen) de Carl Froelich : Marianne
  • 1939 : Visage de de femmes (En kvinnas ansike) de Gustaf Molander : Anna Holm
  • 1939 : Une seule nuit (En enda natt) de Gustaf Molander : Eva Beckman
  • 1939 : Intermezzo ou La Rançon du Bonheur (Intermezzo: A Love Story) de Gregory Ratoff : Anita Hoffman
  • 1940 : Nuit de Juin (Juninatten) de Per Lindberg : Kerstin Norbäck/Sara Nordanå
  • 1941 : La Proie du mort (Rage in Heaven) de W.S. Van Dyke : Stella Bergen Monrell
  • 1941 : La Famille Stoddard (Adam Had Four Sons) de Gregory Ratoff : Emilie Gallatin
  • 1941 : Dr Jekyll and Mister Hyde de Victor Fleming : Ivy Peterson
  • 1942 : Casablanca de Michael Curtiz : Ilsa
  • 1943 : Pour qui Sonne le Glas (For Whom the Bell Tolls) de Sam Wood : Maria
  • 1944 : Hantise (Gaslight) de George Cukor : Paula Alquist Anton
  • 1945 : La Maison du docteur Edwardes (Spellbound) de Alfred Hitchcock : Dr Constance Petersen
  • 1945 : L'Intrigante de Saratoga (Saratoga Trunk) de Sam Wood : Clio Dulaine
  • 1945 : Les Cloches de Sainte Marie ( The Bells of St. Mary's) de Leo McCarey : Sœur Mary Benedict
  • 1946 : Les Enchaînés (Notorious) de Alfred Hitchcock : Alicia Huberman Sebastian
  • 1948 : L'Arc de Triomphe (Arch of Triumph) de Lewis Milestone : Joan Madou
  • 1948 : Jeanne d'Arc (Joan of Arc) de Victor Fleming : Jeanne d'Arc
  • 1949 : Les Amants du Capricorne (Under Capricorn) de Alfred Hitchcock : Lady Henrietta Flusky
  • 1950 : Stromboli (Stromboli, Terra di Dio) de Roberto Rossellini : Karin
  • 1952 : Europe 51 (Europa 51) de Roberto Rossellini : Irene Girard
  • 1953 : Voyage en Italie (Viaggio in Italia) de Roberto Rossellini : Katherine Joyce
  • 1954 : La Peur (La Paura) de Roberto Rossellini : Irene Wagner
  • 1954 : Jeanne au bûcher (Giovanna d'Arco al Rogo) de Roberto Rossellini : Jeanne d'Arc
  • 1956 : Eléna et les Hommes de Jean Renoir : Elena Sokorowska
  • 1956 : Anastasia de Anatole Litvak : Anastasia
  • 1958 : Indiscret (Indiscreet) de Stanley Donen : Anne Kalman
  • 1958 : L'Auberge du 6ème Bonheur (The Inn of the Sixth Happiness) de Mark Robson : Mrs. Gladys Aylward
  • 1961 : Aimez-vous Brahms ? (Goodbye Again) de Anatole Litvak : Paula Tessier
  • 1964 : La Rancune (The Visit) de Bernhard Wicki : Karla Zachanassian
  • 1964 : La Rolls-Royce Jaune (The Yellow Rolls-Royce) de Anthony Asquith : Gerda Millett
  • 1967 : Stimulantia de Hans Abramson et Hans Alfredson : Mathilde Hartman
  • 1969 : Fleur de Cactus (Cactus Flower) de Gene Saks : Stephanie Dickinson
  • 1970 : Pluie de Printemps (A Walk in the Spring Rain) de Guy Green : Libby Meredith
  • 1973 : From the Mixed-Up Files of Mrs. Basil E. Frankweiler de Fielder Cook : Mrs. Frankweiler
  • 1974 : Le Crime de l'Orient-Express (Murder on the Orient Express) de Sidney Lumet : Greta Ohlsson
  • 1976 : Nina (A Matter of Time) de Vincente Minnelli : Comtesse Sanziani
  • 1978 : Sonate d'automne (Hostsonaten) de Ingmar Bergman : Charlotte

Théâtre[]

  • 1940 : Liliom de Ferenc Molnár, mise en scène de Vinton Freedley – Forty-Fourth Street Theatre, New York (États-Unis).
  • 1941 : Anna Christie d'Eugene O'Neill, mise en scène de John Houseman et Alfred de Liagre Jr. – Lobero Theatre, Santa Barbara (États-Unis).
  • 1946 : Joan of Lorraine (Jeanne la Lorraine) de Maxwell Anderson, mise en scène de Margo Jones – Alvin Theatre, New York ((États-Unis).
  • 1953 : Jeanne d'Arc au bûcher, oratorio d'Arthur Honegger et Paul Claudel, mise en scène de Roberto RosselliniThéâtre San Carlo, Naples (Italie).
  • 1956 : Thé et sympathie de Robert Anderson, mise en scène de Jean MercureThéâtre de Paris, Paris (France).
  • 1962 : Hedda Gabler d'Henrik Ibsen, mise en scène de Raymond RouleauThéâtre Montparnasse, Paris (France).
  • 1965 : A Month in the country (Un mois à la campagne) de Tourgueniev, mise en scène de Michael RedgraveYvonne Arnaud Memorial Theatre, Guilford (Grande-Bretagne).
  • 1967 : More Stately Mansions d'Eugene O'Neill, mise en scène de José Quintero – Broadhurst Theatre, New York (États-Unis).
  • 1972 : Captain Brassbound's conversion (La conversation du capitaine Brassbound) de George Bernard Shaw – Opera House, Kennedy Center, Washington (États-Unis).
  • 1975 : The constant wife (L'Épouse fidèle) de Somerset Maugham, mise en scène de John Gielgud – Schubert Theatre, New York (États-Unis).
  • 1979 : Waters of the Moon de Norman Charles Hunter, mise en scène de Patrick Garland – Haymarket Theatre, Londres (Grande-Bretagne).

Récompenses[]

Oscar[]

Golden Globes[]

  • 1945 : Meilleure actrice dans un film dramatique pour Hantise
  • 1946 : Meilleure actrice dans un film dramatique pour Les Cloches de Sainte Marie
  • 1957 : Meilleure actrice dans un film dramatique pour Anastasia


Bibliographie[]

Mémoires[]



Retrouvez tous les détails de la filmographie de Ingrid Bergman sur sa fiche IMDB

Advertisement