Film Wiki
Advertisement

J'ai engagé un tueur , film finlandais de Aki Kaurismäki, sorti en 1990

Analyse critique[]

Parce que la compagnie qui l'emploie depuis quinze ans va être privatisée, parce qu'il est étranger (Français à Londres) et qu'il n'a jamais eu de vrai statut, Henri Boulanger est licencié sans préavis. Depuis, il n’a qu’une idée en tête, mourir. Il tente de se supprimer, par pendaison, le crochet fixé au plafond cède sous le poids. Par le gaz, une grève interrompt sa tentative alors qu'il a la tête dans le four. Il rassemble alors toutes ses économies et se rend dans un bar sordide en quête d'un tueur. Pour mille livres, il fait affaire avec des professionnels du trépas qui exécuteront promptement et proprement ce qu'il n'a su faire lui-même.

Au pub en face de chez lui, pour la première fois, il se met à boire et à fumer. Pour la première fois aussi, il se résout à aborder une femme les yeux dans les yeux, une belle et blonde marchande de fleurs, Margaret, qui, miracle, lui redonne goût à la vie. Fuyant les deux tueurs qui l'attendent déjà chez lui, il finit la nuit avec la jeune femme, à qui il raconte sa drôle d'histoire. Elle va même chez lui récupérer ses affaires, tandis qu'il cherche à annuler le contrat. Mais le " Honolulu Bar " est déjà enfoui sous les décombres d'un chantier de démolition. Le couple s'installe dans un petit hôtel, le " Splendid ", pour échapper à un troisième tueur, Harry, qui avait suivi Margaret jusque chez elle et qui vient d'apprendre qu'il est atteint d'un cancer mortel.

Henri retrouve les deux premiers tueurs en train de cambrioler un bijoutier, qu'ils tuent sans le vouloir avant de s'enfuir, non sans avoir placé l'arme dans les mains d'Henri. Celui-ci, dont la photo fait la une des journaux, doit se cacher. Margaret le cherche, et le retrouve comme serveur dans un petit snack à hamburgers tenu par un autre Français, Vic. Les amants projettent de fuir en France lorsque l'arrestation des deux tueurs vient innocenter Henri.

Le Londres que montre Kaurismäki est celui de la fin de l’East End qui va être détruit et reconstruit pour devenir un quartier d’affaires. Ces ruines, tout comme les bureaux de la compagnie des eaux, sont des images des mondes originaires destructeurs et mortifères qui cherchent à entrainer Henri dans la mort. Henri est d'abord sauvé par sa maladresse (le clou) et le hasard (la grève du gaz) puis par l'amour qu'il ressent pour Margaret. Le burlesque de Kaurismäki tient souvent au fait que le pire n'est jamais sûr.

La structure cinématographique du film balance entre Dreyer et Melville, sans jamais les atteindre. Ce film est du grand burlesque triste. A la fois hommage à nouvelle vague française (avec le choix de Jean-Pierre Léaud), aux comédies noires anglaises des studios Ealing et au cinéma muet (Léaud compose un personnage entre Buster Keaton dépressif et vampire dérisoire), ce polar laconique est un passionnant bouquet de références cinéphiles.

« Film angoissant et secrètement ironique, J’ai engagé un tueur tape dans le mille de la solitude urbaine et de l’absurdité existentielle à grands coups de plans fixes outrageusement dilatés et de comique glacial. Avec son lot de singularités, à savoir Londres filmée comme une mégalopole désincarnée et la présence, aux côtés de Jean-Pierre Léaud, de Serge Reggiani, présentement tout aussi disjoncté que son cadet. à noter également la brève incursion dans le film de Joe Strummer, ex-chanteur des Clash. Un éclair de vitalité dans ce film hypnotique qui ressemble à une métaphore sur grand écran de la gueule de bois de l’entre-deux-réveillons. »
Olivier de Bruyn, 1994

Distribution[]

Fiche technique[]

  • Réalisation : Aki Kaurismäki
  • Titre original : I Hired a Contract Killer
  • Scénario : Aki Kaurismäki d'après une idée originale de Peter von Bagh
  • Photographie : Timo Salminen
  • Montage : Aki Kaurismäki
  • Durée : 80 minutes
  • Dates de sortie : 12 octobre 1990
    • France : 9 janvier 1991
[1]

Category:Film finlandais Category:Film sorti en 1990

Advertisement