Film Wiki
Advertisement

Juno est un film américain réalisé par Jason Reitman, sorti en 2007.

Synopsis[]

Juno MacGuff est une adolescente confrontée à une grossesse imprévue, enceinte de son camarade de classe Bleeker. Avec l'aide de sa meilleure amie Leah , Juno a trouvé des parents idéaux pour élever son enfant : un couple fortuné habitant en banlieue, Mark et Vanessa et , cherchant à adopter. Heureusement, Juno a le soutien total de ses parents alors qu'elle fait face à des décisions difficiles, embrassant le monde des adultes, tout en finalement découvrant où est sa véritable place.

Critique[]

Un film léger mais loin d'être superficiel. Si le sujet, une adolescente enceinte cherche un couple heureux pour adopter son futur enfant,peut sembler mélodramatique de prime abord, la tonalité joue essentiellement sur le décalage.

Décalage générationnel tout d'abord : Juno est une petite peste, totalement consciente de l'être, mais elle porte un regard très distancié sur son monde, ce qui la rend nettement plus mature que ses condisciples. Enceinte après sa première expérience sexuelle, elle envisage un temps l'avortement puis préfère chercher dans les petites annonces un couple en quête d'enfant. Elle l'annonce tout de go à ses parents qui, heureusement pour elle, sont patients et aimants.

Décalage social ensuite, quand l'adolescente brute de décoffrage débarque dans le pavillon bourgeois des adoptants, tenue « à la coule » et vocabulaire à l'avenant. Lucide comme elle l'est, c'est loin d'être un déchirement moral pour elle que de leur confier son bébé, consciente qu'il sera mieux élévé par eux que par une lycéenne de 16 ans.

On s'aperçoit vite que le mari est bridé par sa femme, et qu'il aurait aimé finir sa crise d'adolescence. Au contact de Juno, il s'abandonne à la régression et ils développent rapidement une complicité amicale. Cependant, le mec immature qu'il est devenu est beaucoup moins enclin à la paternité.

Le plus intéressant dans le personnage de Juno est la relation entre l'actrice et le rôle qu'elle joue. Des dialogues totalement surréalistes, décalés, savoureux, insupportables, d'une espèce rare d'intellectualisme délurée, de sagesse désinvolte, pleins de sensibilité amère et de lucidité fantasque, tout cela joué par une adolescente sympathique avec le plus grand naturel du monde, une simplicité et une évidence totalement invraisemblable, et donc totalement enthousiasmante.

A côté d'elle, une "best friend" qui n'est là que pour le contraste, teenager au visage de teenager parlant avec une voix de teenager pour dire des phrases de teenagers, et un "boy friend" perdu entre ces deux univers, teenager dans l'âme, mais sous le charme de sa sorcière bien aimée qu'il sent définitivement impossible à comprendre - mais tellement facile à aimer.

Ples généralement ous les autres personnages sont eux aussi, d'une certaine manière, des faire-valoir de cette anomalie rigolotte et attachante, pénible et séduisante, qui a pour elle, parce qu'elle est fondamentalement impossible, de ne ressembler à personne : Juno est une chimère.

C'est ce décalage et cette mise en abyme entre la "femme" qui a écrit le scénario et la "fille" qui incarne le personnage qui aboutit tout naturellement à en faire une "fille femme", c'est-à-dire une adolescente enceinte, actrice à l'extérieure et scénariste à l'intérieure. C'est aussi pourquoi elle ne peut pas garder cet enfant pour elle : comme si les paroles n'appartenait à l'actrice que le temps d'un film, la femme n'est dans la fille que pour un temps : à la fin tout redevient normal, la femme tient dans ses bras son fils premier né ; la fille chante faux une chanson de teenager avec son boyfriend.

Distribution[]

  • Ellen Page : Juno MacGuff
  • Michael Cera : Paulie Bleeker
  • Jennifer Garner : Vanessa Loring
  • Jason Bateman : Mark Loring
  • Allison Janney : Bren MacGuff
  • J.K. Simmons : Mac MacGuff
  • Olivia Thirlby : Leah
  • Rainn Wilson : Rollo
  • Lucas MacFadden : le professeur de chimie
  • Candice Accola : une technicienne de laboratoire
  • Cameron Bright : un nerd
  • Daniel Clark : Steve Rendazo
  • Steven Christopher Parker et Robyn Ross : les personnes du laboratoire de chimie
  • Emily Tennant : la fille « fantastique »
  • Valérie Tian : Su Chin Quah

Fiche technique[]

  • Titre : Juno
  • Titre original : Juno
  • Réalisation : Jason Reitman
  • Scénario : Diablo Cody
  • Production : Joseph Drake, Daniel Dubiecki, Lianne Halfon, Nathan Kahane, Kelli Konop, John Malkovich, Jim Miller, Mason Novick, Russell Smith et Brad Van Arragon
  • Sociétés de production : Fox Searchlight Pictures, Mandate Pictures et Mr. Mudd
  • Musique originale: Matt Messina
  • Photographie : Eric Steelberg
  • Montage : Dana E. Glauberman
  • Décors : Steve Saklad
  • Costumes : Monique Prudhomme
  • Pays d'origine : États-Unis
  • Durée : 96 minutes
  • Dates de sortie : 1er septembre 2007 (festival de Telluride), 5 décembre 2007 (États-Unis), 6 février 2008 (Belgique, France)

Distinctions[]

  • Prix du meilleur scénario, meilleure actrice pour Ellen Page et meilleur espoir masculin pour Michael Cera, lors des Chicago Film Critics Association Awards en 2007.
  • Prix du meilleur scénario, lors des Dallas-Fort Worth Film Critics Association Awards en 2007.
  • Prix du meilleur scénario et de la meilleure actrice pour Ellen Page, lors des Florida Film Critics Circle Awards en 2007.
  • Prix spécial du jury jeune, lors du Festival international du film de Gijón en 2007.
  • Prix du meilleur scénario original et révélation féminine pour Ellen Page, par la National Board of Review en 2007.
  • Prix du meilleur scénario original et révélation féminine pour Ellen Page, lors des Phoenix Film Critics Society Awards en 2007.
  • Prix du meilleur film, lors du Festival international du film de Rome en 2007.
  • Prix du meilleur film, meilleur scénario original et meilleure actrice pour Ellen Page, lors des Satellite Awards en 2007.
  • Grand prix TPS Star, lors du Festival international du film de comédie de l'Alpe d'Huez en 2008.
  • Prix du meilleur film de comédie et du meilleur scénario, lors des Broadcast Film Critics Association Awards en 2008.



Retrouvez tous les détails techniques sur la fiche IMDB

Advertisement