FANDOM


La Famille Bélier , film français de Éric Lartigau, sorti en 2014

Analyse critique

Rodolphe Bélier et son épouse Gigi, tous deux sourds, sont agriculteurs près de Lassay-les-Châteaux en Mayenne. Leur fils cadet est également sourd, mais leur fille aînée Paula est entendante. L'adolescente de seize ans est une interprète indispensable pour toute sa famille, qu'elle aide dans le travail et dans la vie de tous les jours, quand il s'agit de répondre au téléphone, de traiter avec le banquier ou de traduire une consultation chez le médecin.

Un jour, le professeur de musique de Paula découvre sa belle voix et la pousse à participer à un concours de la Maîtrise de Radio France : les parents de Paula, à qui la musique est étrangère, sont déconcertés et inquiets de cette initiative. Paula est confrontée en même temps à l'incompréhension de ses parents, à ses doutes sur sa vocation musicale, sur ses devoirs vis-à-vis de sa famille, et à l'incertitude d'une liaison avec un garçon de son âge. Dans le même temps, Rodolphe Bélier, mécontent de la politique du maire du village, se met en tête de se présenter aux élections malgré son handicap.

La jeune Paula Bélier a un dilemme. Doit-elle suivre sa voie ? Celle qui, tracée depuis toujours, la rend indispensable à ses parents agriculteurs : auxiliaire de ferme, mais aussi traductrice et porte-parole ; elle est la seule de la famille à ne pas être sourde-muette. Doit-elle, au contraire, écouter sa voix ? Au lycée, presque par hasard, elle vient de découvrir son don pour le chant, grâce à son prof, monsieur Thomasson , fan monomaniaque de Michel Sardou : « Il est à la variété ce que Mozart est à la musique classique : impérissable », assène-t-il à ses élèves, entre une Java de Broadway et une Maladie d'amour. Cette drôle de lubie donne à elle seule le ton du film. Tendrement loufoque, indifférent au bon goût, mais jamais vulgaire ni méprisant.

Le film n'est pas un mélo, ni une comédie lourde et bien-pensante sur le handicap. La Famille Bélier est un chaleureux portrait de groupe en langue des signes. Eric Lartigau joue à inverser la norme : dans ce clan, c'est la surdité qui est le « lieu commun », bulle de sécurité, identité forte et aimante. Le film a cependant été un peu critiqué par la communauté des sourds, car les deux acteurs principaux ne sont pas des sourds, et leur apprentissage de la langue des signes a été sommaire . Julia Pelhate déclare : « Ce qui est gênant, c'est que la langue des signes française ne soit pas respectée. Il y a beaucoup de maladresses. Lors de l'avant-première à Toulouse, le 31 octobre 2014, le public sourd a dû lire les sous-titres, car il ne comprenait pas la langue signée à l'écran ».

Distribution

  • Louane Emera : Paula Bélier, fille de Gigi et Rodolphe
  • Karin Viard : Gigi Bélier, la mère
  • François Damiens : Rodolphe Bélier, le père
  • Éric Elmosnino : Fabien Thomasson, le professeur de musique
  • Roxane Duran : Mathilde, la meilleure amie de Paula
  • Luca Gelberg : Quentin Bélier, le frère de Paula
  • Ilian Bergala : Gabriel, le « parisien »
  • Stéphan Wojtowicz : Lapidus, le maire
  • Bruno Gomila : Rossigneux
  • Mar Sodupe : Mlle Dos Santos, la prof d'espagnol

Fiche technique

  • Réalisation : Éric Lartigau
  • Scénario : Victoria Bedos1 et Stanislas Carré de Malberg
  • Direction artistique : Cyril Péré
  • Photographie : Romain Winding et Alice Delva
  • Montage : Jennifer Augé
  • Musique : Evgueni Galperine et Sacha Galperine ; chansons de Michel Sardou
  • Production : Stéphanie Bermann, Éric Jehelmann et Philippe Rousselet
  • Sociétés de production : Jerico et Mars Films ; France 2 Cinéma et Vendôme Production (coproductions)
  • Durée : 105 minutes
  • Date de sortie : 17 décembre 2014

Distinctions 2015 : César du meilleur espoir féminin pour Louane Emera
Nominations aux Césars 2015 : Meilleur film; Meilleur acteur pour François Damiens; Meilleure actrice pour Karin Viard; Meilleur acteur dans un second rôle pour Éric Elmosnino; Meilleur scénario original

Familbelier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .