Film Wiki
Advertisement

Petite Maman , film français de Céline Sciamma, sorti en 2021

Analyse critique[]

Après la mort de sa grand-mère, Nelly, âgée de huit ans, part avec ses parents vider la maison d’enfance de sa mère Marion. Dans les bois des alentours, Nelly rencontre une autre petite fille qui construit une cabane. Cette fille a son âge et s’appelle Marion.

Cette dernière vit dans la même maison, on retrouve presque à l’identique les décors arpentés jusqu’ici par Nelly, la chambre, la cuisine, la salle de bains. On comprend vite que cette Marion est, sans que cet astuce de scénario soit justifiée, sa mère Marion revenue à son âge.

Les deux strates semblent coexister en parfaite harmonie : Nelly peut voyager dans l’espace-temps de Marion et rencontrer sa grand-mère, et Marion peut, inversement, se rendre chez sa nouvelle amie et tomber ainsi sur son futur compagnon.

Sciamma filme à plusieurs reprises le trajet d’une maison à l’autre, et plus particulièrement leur point d’intersection, à savoir une cabane, soit une maison commune construite par les deux petits filles, comme autant de seuils traversés qui, de manière invisible, relient ces deux mondes temporellement distants.

La cinéaste insiste aussi sur des marqueurs symboliques, comme par exemple cet arbre déraciné pointant un dérèglement, ou encore la tempête qui scelle la rencontre des deux enfants. Le souci de cette partie tient à ce que l’écriture, appliquée en surface, n’a pas non plus la rigueur qu’implique un tel récit, et de fait son apparente précision laisse rapidement la place à des scènes plus relâchées, qui se concentrent sur les actions des enfants.

Céline Sciamma déclare:
Petite maman est une nouvelle proposition de récit de voyage dans le temps. Un voyage intime où l'enjeu n'est ni le futur ni le passé mais le temps partagé. Un voyage sans machine ni véhicule. C'est le le montage qui télé-transporte les personnages et les réunit. Faire ce choix d'un cinéma magique, c'est se livrer à un grand exercice de précision dans une cartographie pourtant imaginaire.
J'ai eu à cœur d'inventer un espace dans une mémoire commune des intérieurs français de la seconde moitié du 20eme siècle. Mais le film est aussi parcouru d'énormément de détails intimes. Ainsi, j'ai reconstitué les espaces de vie de mes grands-mères en les fusionnant, c'est une maison qui a clairement la circulation d'un appartement, par exemple, et les extérieurs son tournés dans la ville où j'ai grandi.
Le spectateur enfant était au cœur de mes décisions à toutes les étapes de fabrication du film. Quand j'étais partagée su: un choix de mise en scène, je me demandais « que ferait Miyazaki » On a toujours tranché en faveur de l'expérience du spectateur enfant jusque dans la salle de montage. Ça ne veut pas dire que c'est le choix de la facilité, au contraire, c'est plutôt le choix du raccourci poétique le plus radical. " Petite maman" est rêvé comme une expérience à égalité entre les adultes et les enfants.

Distribution[]

  • Joséphine Sanz : Nelly
  • Gabrielle Sanz : Marion
  • Nina Meurisse : la mère
  • Margot Abascal : la grand-mère
  • Stéphane Varupenne : le père

Fiche technique[]

  • Réalisation et scénario: Céline Sciamma
  • Musique : Jean-Baptiste de Laubier
  • Photographie : Claire Mathon
  • Montage : Julien Lacheray
  • Sociétés de production : Lilies Films ; avec la participation de France 3 Cinéma, la région Île-de-France, Canal+, France Télévisions et Ciné+
  • Durée : 72 minutes
  • Dates de sortie : 3 mars 2021 (Berlinale)
    • France : 2 juin 2021
[1]
Advertisement