Film Wiki
Advertisement

Retour à Montauk (Rückkehr nach Montauk) film allemand de Volker Schlöndorff, sorti en 2017

Analyse critique[]

L'écrivain Max Zorn se rend à New York afin de promouvoir son dernier roman. Il raconte dans celui-ci l'échec d'une passion dans cette ville, il y a 17 ans. Ses pas l'emmènent irrémédiablement vers Rebecca, la femme décrite dans le livre. Originaire d'Allemagne de l'Est, elle est devenue entre temps une brillante avocate et vit depuis 20 ans à New York. Max Zorn a refait sa vie avec Clara, une femme plus jeune que lui, mais leur couple est distendu. Malgré ce bonheur apparent, il ne parvient pas à faire table rase du passé.

Elle, devenue une riche avocate, se montre d'abord réticente. Elle consent finalement à passer du temps avec lui. Sous le pretexte de visiter une maison à vendre, Rebecca invite Max à venir avec elle un après-midi à Montauk, petit village tout au bout de Long Island dans lequel ils avaient séjourné vingt ans auparavant. Le hasard et la nostalgie les conduisent à prolonger le séjour le temps d'un week-end ensemble. Cette romance, entre des personnages à l'âge déjà avancé, tricote regrets, bilans existentiels et espoirs de renaissance vite déçus, avec un certain savoir-faire.

Volker Schlöndorff adapte Max Frish, écrivain suisse de langue allemande, avec l'aide de l'Irlandais Colm Tóibín, mais mélange habilement des éléments de sa propre biographie au roman original. Une fois les personnages mis en place, le film trouve un ton très particulier, assez violent, qui définit la nostalgie comme une autre manière d’assurer l’empire des hommes sur le monde et le temps. Pour confirmer cette thèse, Niels Arestrup fait une apparition remarquable en collectionneur égotiste, qui n’accumule les œuvres que pour les voir se dégrader au fil des ans.

Volker Schlöndorff déclare :« Depuis plusieurs années, je ne tournais que des films historiques, sur la Seconde Guerre mondiale ou avec un contenu politique comme point de départ. Je ne me souviens même pas de la dernière fois où j’ai raconté une histoire contemporaine. En outre, mes films étaient des adaptations, racontaient l’histoire d’autres gens. Cette fois, c’est la mienne, située à New York, ville où j’ai vécu de nombreuses années et que je connais très bien. C’est ce qui fait que ce film est très personnel. »

Distribution[]

  • Stellan Skarsgård : Max Zorn
  • Nina Hoss : Rebecca
  • Bronagh Gallagher : Rachel
  • Niels Arestrup : Walter

Fiche technique[]

  • Titre original : Rückkehr nach Montauk
  • Réalisation : Volker Schlöndorff
  • Scénario : Volker Schlöndorff, Colm Tóibín, librement inspiré du roman Montauk ( publié en 1975) de Max Frisch
  • Photographie : Jérôme Alméras
  • Montage : Hervé Schneid
  • Durée : 106 minutes
  • Dates de sortie : 15 février 2017 (Berlinale)
    • France : 14 juin 2017
[1]
Advertisement