Film Wiki
Advertisement

Sugarland Express est un film américain réalisé par Steven Spielberg en 1974.

Synopsis[]

Emprisonné pour vol, Clovis Poplin parvient à s'évader grâce à la complicité de son épouse, Lou Jean. Tous deux se rendent à Sugarland afin de récupérer leur enfant, confié à des tuteurs. Sur le chemin, ils prennent en otage un policier. Dès lors, une folle poursuite s'engage entre le couple et la police.

Ils se retrouvent alors poursuivis par un improbable déploiement de forces de l'ordre et de journalistes, à travers tout le Texas.

Le couple en fuite devient rapidement un véritable phénomène médiatique, mais malgré leur popularité, Lou et Clovis verront leur course folle interrompue par des tireurs d'élite, qui tueront Clovis Poplin. Lou aura donc perdu son mari, néanmoins après avoir purgé une peine de 15 mois de prison, elle parvient à obtenir la garde de son fils.

Critique[]

Ce film est le premier de Spielberg réalisé pour le cinéma ("Duel" étant un téléfilm). Il n'eut pas un grand succès auprès du public. Le réalisateur fait preuve de talent dans cette œuvre rythmée, ambitieuse (les studios Universal avaient réduit les scènes couteuses) qui se trouve être un étrange mélange de moments intimistes et de scènes mouvementées.

Le film est fondé sur un évènement réél, assez similaire, qui s'est passé en 1969 dans la région de Sugarland, au Texas. Robert et Ila Fae Dent kidnappèrent un policier et volèrent sa voiture. Ils se rendirent alors a Port Arthur, où habitait la mère de Ila Fae. Mais très vite, des voitures de police allèrent immédiatement sur place, tandis que les médias s'emparèrent de l'affaire. L'agent du FBI Bob Wiatt fût forcé de tirer sur Robert en pleine nuque.

C'est le genre d'histoire assez courante dans le cinéma Américain. Les thèmes (la famille, la police comme autant de fonctionnaires robotisés) sont juste abordés avec moins de maturité que dans la suite de l'œuvre de Spielberg. Pourtant le film obtient un prix du scénario à Cannes (la seule fois où Spielberg est en compétition). Le cinéaste est vite reconnu comme un maestro du divertissement, un donneur de plaisir.

" The Sugarland express " garde cependant la violence noire de " Duel " avec ses destins brisés et anticipe le rêve de " Rencontre du troisième type ". Tiré d'une histoire vraie, le film a un ton très grave, presque lucide. En prenant là encore un personnage à contre-emploi (l'actrice Goldie Hawn, légère et drôle, dans une tragédie sanglante et sociale), le cinéaste se permet de filmer une ironie mordante, un humour noir, et se retrouve en décalage avec l'Amérique profonde qu'il restitue, jusqu'à exploiter un cartoon de Chuck Jones comme préliminaire à une fin funèbre et fatale.

On retrouve l'humanisme et le pessimisme de l'auteur Spielberg, qui sera le fil conducteur de toute son œuvre. La mélancolie et la folie qui inspire les actes les plus fous sont des éléments essentiels à son cinéma. Spielberg ajoute une critique acerbe de la famille soi-disant idéale, de ses pères minables ou brutaux. Les personnages principaux sont encore de grands enfants, comme tous les héros de Spielberg, vaguement immatures. L'innocence du couple contraste fortement avec la morale bête et méchante, tueuse et inhumaine des flics à leur poursuite.

Distribution[]

  • Goldie Hawn : Lou Jean Poplin
  • William Atherton : Clovis Michael Poplin
  • Ben Johnson : Capitaine Harlin Tanner
  • Louise Latham : Mme Looby
  • Michael Sacks : Maxwel Slide
  • Gregory Walcott : Officier de police Mashburn
  • Steve Kanaly : Jessup
  • Louise Latham : Mrs Looby
  • Harrison Zanuck : Bébé Langston
  • A. L. Camp : Mr Noker
  • Jessie Lee Fulton : Mrs Noker

Fiche technique[]

  • Titre : Sugarland Express
  • Titre original : The Sugarland Express
  • Réalisation : Steven Spielberg
  • Scénario : Steven Spielberg, Hal Barwood et Matthew Robbins
  • Production : David Brown et Richard D. Zanuck
  • Photographie : Vilmos Zsigmond
  • Musique originale: John Williams et Toots Thielemans (Soliste à l'harmonica)
  • Montage : Edward M. Abroms et Verna Fields
  • Durée : 108 minutes
  • Date de sortie : Drapeau : États-Unis États-Unis : 31 mars 1974
  • Prix du scénario au Festival de Cannes 1974


Retrouvez tous les détails techniques sur la fiche IMDB

Sugarlandexpress.jpg


Cette page utilise tout ou partie du contenu de Wikipédia francophone. L'original de l'article est à Sugarland_Express. La liste des auteurs se trouve dans historique. Le texte de cette page tout comme celui-ci est disponible sous Creative Commons Attribution-Share Alike License 3.0 .
Advertisement