Film Wiki
Advertisement

Viva María ! est un film français de Louis Malle réalisé en 1965.

Synopsis[]

Fille d'un terroriste irlandais, Marie Fitzgerald 0'Maley (Maria 1, Brigitte Bardot) s'est exercée depuis sa plus tendre enfance au maniement de la bombe, de la grenade et autres explosifs. Après la mort tragique de son père, elle se retrouve livrée à elle-même dans une vague colonie anglaise d'Amérique latine. Recueillie par la caravane d'un music-hall ambulant, elle y prend la place d'une duettiste « parisienne » qui vient de succomber à un chagrin d'amour. Sa partenaire se nomme Marie (Maria 2, Jeanne Moreau)., elle aussi.

À son école, Marie la révolutionnaire découvre les charmes de l'amour et y prend goût. Mais les pérégrinations de la troupe l'amènent dans un État sujet aux révolutions. La tournée de " Maria y Maria, las senoritas de Paris " connaît un véritable triomphe. Mais à San Miguel la dictature militaire écrase les peones et un jour Maria 1, l'ancienne pétroleuse, est amenée à tirer sur le chef d'un groupe de militaires qui massacrent les habitants d'un village. Maria et Maria se retrouvent bientôt, avec toute la troupe, à la tête de la révolution.

Maria 2 tombe amoureuse du chef de la Révolution. Grâce à la technique « explosive » de Marie, elles se libèrent des griffes du tyran et jurent de venger Flores qui a été tué. Elles font la révolution et finiront par abattre le dictateur. Elles y parviennent après bien des péripéties héroïco-comiques. Et, après avoir connu la gloire en tant que « Parisiennes » en Amérique du Sud, elles la connaîtront à nouveau à Paris, en tant que « Sud-Américaines ».

Critique[]

« Viva Maria !» est une production franco-italienne. Mais pour autant, ce n'est pas du tout un western spaghetti ou « All italiana ». Louis Malle n’a utilisé aucun des codes habituels du genre.

Viva Maria est un film atypique dans la carrière de Louis Malle et atypique tout court. C'est plutôt un film d’aventures, à tendance western sur fond de révolution et où l’humour sarcastique est souvent mis en avant. C'est un peu aussi un film musical , de "revue". Mais c'est aussi une critique acerbe où tout le monde en prend pour son grade, et notamment l’Église.

On sent là la patte de Jean-Claude Carrière qui aura l’occasion de s’en donner à cœur joie avec Luis Bunuel un peu plus tard. Le film bascule parfois dans l’absurde. Au niveau du fond, bien que l’engagement politique de Louis Malle soit évident, quoique en filigrane, on n’en est pas encore au traitement que fera plus tard Damiani avec « El Chuncho », le western révolutionnaire tendance Zapata par excellence.

Les deux vedettes féminines sont malgré tout assez peu crédibles, souvent décalées et leur confrontation n'a pas apporté un gain fondamental, comme si elles donnaient l'impression de se "marquer" pour l'une n'en fasse pas plus que l'autre. C'est d'ailleurs le seul et unique film qui réunit ces deux actrices.

Distribution[]

Vivamaria1.jpg
  • Brigitte Bardot : Maria I
  • Jeanne Moreau : Maria II
  • Paulette Dubost : Mme Diogène
  • George Hamilton : Flores
  • Claudio Brook : Rodolfo
  • Carlos López Moctezuma : Rodríguez
  • Poldo Bendandi : Werther
  • Gregor von Rezzori : Diogène
  • Francisco Reiguera : Le Père supérieur
  • Jonathan Eden : Juanito Diogène
  • Roberto Pedret : Pablo
  • José Ángel Espinosa 'Ferrusquilla' : Le dictateur

Fiche technique[]

  • Réalisation: Louis Malle
  • Scénario : Jean-Claude Carrière et Louis Malle
  • Société de production : NEF - Nouvelles Éditions de Films (Paris) ; Les Artistes Associés ; Vides Cinematografica SAS (Roma)
  • Pays d'origine : France, Italie
  • Directeur de production : Alain Quefféléan
  • Directeur de la photographie : Henri Decae
  • Musique originale : Georges Delerue
  • Assistant-réalisateur : Volker Schlöndorff et Juan Luis Buñuel
  • Montage : Suzanne Baron
  • Durée : 122 minutes
  • Date de sortie : 22 novembre 1965 (France)


Retrouvez tous les détails techniques sur la fiche IMDB

Advertisement